Coin Lecture

La nuit du second tour de Eric Pessan

L’ouvrage La nuit du second tour de Eric Pessan est sorti en parution en janvier 2017 en librairie. Je vous accorde le fait que le titre fait penser à l’actualité à venir, bientôt les élections…

Il y a des titres qui nous semblent allusifs, à la simple lecture de celui-ci, notre esprit s’évade au risque d’anticiper ou d’imaginer « son idée ». Il ne faut pas oublier que nous lisons un livre écrit par un auteur…Une personne différente de nous. Ne dit-on pas qu’il ne faut pas se fier aux apparences ? C’est en cela que je vous incite à toujours faire votre propre avis de lecture.

La nuit du second tour de Eric Pessan, me laisse perplexe. Certes l’histoire est racontée d’une manière atypique. Elle se fait de manière simultanée via la description des 2 personnages principaux, celui d’un couple séparé, Mina et David et qui vivent chacun de leur côté cette fameuse nuit du second tour…

Un peu déroutant au début mais on s’y fait par la suite, cependant, j’ai la sensation de « rester sur ma faim », ne pas saisir la finalité ou moralité. Peut-être est elle trop subtile ?

Des extraits notables : 

Il y a le feu sur terre.

Ce soir, les deux mots les plus utilisés sont révolte et résistance. Des millions de hashtags #résistance et #révolte se dénombrent sur internet.

Il y en a d’autres ce soir qui font la fête. Statistiquement, ce sont les plus nombreux, mais ils n’ont aucune place dans ce livre.

Chaque matin, quand le réveil le projette dans le nouveau jour, c’est le même constat ; il est à bout. Et chaque matin, il trouve la force de se préparer, de se doucher, de faire couler un café, de se rendre au bureau,  de sourire à qui l’humilie, de faire bonne figure et d’ajouter quelques grammes aux kilos qui oppressent ses poumons.

Le monde est une vague qui nie la présence du cargo, un vent qui ne connait que la ligne droite, et un ciel immense flamboient de rares nuages.

A l’instant David pense qu’ils ne vont rien répondre à ses propos embrouilles, l’un des hommes lève les yeux et demande s’il sait qu’en Chine on facture aux familles des condamnés à mort le prix des munitions servant à les fusiller.

Si seulement cette nuit était un début et pas une fin, pense Mina.

Jamais jusqu à ce qu’ elle prenne la décision d’effectuer ce voyage  Mina n’a rêvé d’océan.

 

Mon avis :

Je suis une lectrice qui pense que malgré le sentiment de « déception » ou « d’ interrogations » après une lecture, je vous invite à faire votre avis. Le style d’écriture de Eric Pessan dans La nuit du second tour, me plaît. Il fait travailler l’imaginaire. Le roman se lit rapidement (160 pages). J’ai beaucoup apprécié les citations de la 1ere et dernière page. « Si un contemplatif se jette à l’eau, il n’essaiera pas de nager, il essaiera d’abord de comprendre l’eau. Et il se noiera. » Henri Michaux, Difficultés

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire