Coin Lecture

Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire

 

dsc_2417

 

Avant mon départ en direction « Les Fleurs du Mal », j’avais lu de nombreux avis dissuasifs concernant cet ouvrage.

Cependant, je n’ai pas vraiment hésité à embarquer, car je pense que tous les avis comptent et se valent.  A contrario, cela m’a conforté dans l’idée de me faire ma propre opinion.

Je pense que tout dépend de la perspective d’angle dans lequel nous nous plaçons. J’ai lu le recueil de poèmes, Les Fleurs du Mal de Baudelaire, de la manière la plus simple en ne recherchant ni à vouloir faire de mauvaises critiques ni de compliments seulement me laisser porter par la beauté des mots…Il faut rester concentré. Des proses sont marquantes plus que d’autres.

D’habitude, je préfère survoler les préfaces et m’attaquer directement au vif du sujet, mais Charles Baudelaire mérite bien que je fasse une entorse à mes habitudes.

Les extraits notables :

Il est plus difficile d’aimer Dieu que d’y croire en Lui.  Au contraire, il est plus difficile pour les gens de ce siècle de croire au diable que de  l’aimer  Tout le monde le sert et personne n’y croit. Sublime subtilité du diable

Soyez béni, mon Dieu, qui donnez la souffrance Comme un divin remède à nos impuretés Et comme la meilleure et la plus pure essence Qui prépare les forts aux saintes voluptés (Spleen et idéal)

Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage, Traversé çà et là par de brillants soleils; Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage, Qu’il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils. (L’ennemi)

Mon avis  :

Certains passages me laissent dubitatifs, d’autres m’enchantent. Je ne regrette en rien d’avoir lu ce recueil Les Fleurs du Mal. Un peu de poésie, c’est plaisant. Dès lors que nous prenons conscience que dans la vie rien n’est figé, ni soit noir ou blanc alors on apprécie cette lecture.

Prendre du recul et son temps pour apprécier (ou non).

Tentez et vous verrez .

Nadia Toladeur

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire